1

Vallée de Mai et Anse Lazio

Plage de l'Anse Lazio, Seychelles

On ne peut pas visiter Praslin sans s’arrêter à la vallée de Mai. Il s’agit d’un parc naturel où l’on trouve les fameux coco-de-mer (ou coco-fesses) qui sont endémiques des Seychelles, et dont leur nom est tiré de leur forme plutôt explicite…

Pour se rendre à la vallée de Mai, le plus économique reste le bus local qui vous dépose juste à l’entrée du parc, pour 5 roupies seulement. Cela nous a pris environ 30 minutes depuis la Côte d’Or.


La visite coûte 330 roupies par personne (environ 25 francs suisses), et peut durer jusqu’à trois heures. Tout dépend du rythme que vous adopterez, et du parcours choisi. On vous donne une carte à l’entrée du parc et plusieurs parcours sont proposés, durant de 45 minutes à 3 heures. Nous avons choisi de prendre le circuit le plus long, histoire de ne pas être venus pour rien. En prenant notre temps et en nous arrêtant de temps en temps pour lever la tête à la recherche de coco-fesses, cela nous a pris environ 2 heures (on n’ose pas imaginer le rythme qu’il faut avoir pour faire ça en 3 heures!)

La Vallée de Mai est un véritable havre de paix. On s’imprègne du lieu, on prend son temps. On veut profiter de la balade, et surtout trouver certaines des espèces endémiques des Seychelles vivant dans le parc (dont le boulboul à gros bec, un oiseau à la crête de punk, très bavard).

On a d’ailleurs eu la chance de voir un magnifique perroquet noir perché en haut d’une branche. Ce perroquet ne se trouve que sur l’île de Praslin, et vit uniquement dans la Vallée de Mai.

Le parc est très beau et très sauvage. Le chemin reste très bien balisé et convient à la majorité des formes physiques. Seule quelques zones demandent des efforts plus physiques, notamment certaines marches d’escalier un peu raides.

Comme la visite ne nous a pas pris toute la journée, nous avons pris le bus pour nous rendre à l’Anse Lazio, la plage réputée la plus belle de Praslin. Le trajet en bus nous a pris environ 40 minutes depuis le Vallée de Mai, puis environ 15 minutes de marche pour arriver à la plage. Et quelle marche… Tout d’abord, une bonne montée à l’ombre, suivie d’une interminable descente au soleil. En descendant, on craignait déjà pour le retour! D’après certaines personnes que nous avons rencontrées, il est assez courant de faire du « stop » pour s’éviter cette fastidieuse marche. Mais si vous ne croisez aucune voiture, il ne vous reste qu’à prendre votre mal en patience et marcher…!

La plage d’Anse Lazio est magnifique, bordée des habituels rochers granitiques des Seychelles. L’eau est d’un bleu incroyable, et même si la baignade n’y est pas dangereuse, les vagues sont  assez impressionnantes. De quoi s’amuser un petit moment tout en se rafraîchissant. Cette Anse est tristement célèbre pour avoir été la scène de deux décès de nageurs tués par des requins en 2011. Coïncidence ou pas, un périmètre de « sécurité » surveillé a été installé à l’aide de bouées. Malheureusement cela dénature vraiment le côté sauvage de l’anse…

L’heure du repas étant été largement dépassée et notre estomac nous le faisant remarquer, nous nous sommes arrêtés dans le petit restaurant situé au bord de la plage, Bonbon plume. Les prix sont exorbitants (dans les 450 roupies le plat), mais un plat pourrait suffire pour deux personnes. Malheureusement on s’en est rendu compte une fois les assiettes devant nous, il a donc fallu tout manger!

Le service était bon, même si Anne-Sophie a dû se battre avec les pattes de son crabe pendant 20 minutes avant qu’on lui apporte les outils nécessaires! Quant aux plats, ils étaient délicieux. Nous n’avons pas démérité devant la double dose de curry de poulpe et de crabe façon créole tout simplement excellents.

Dans mon classement personnel de curry de poulpe, je le classe sans hésitation à la première place.

Comme on le pensait, le chemin du retour jusqu’à l’arrêt du bus a été douloureux pour nos cuisses et mollets, mais l’attente nous a permis de rapidement récupérer. Dix minutes de bus plus tard, nous nous retrouvions à notre point de départ, l’Anse Volbert, et c’est ainsi que se termine une bien merveilleuse journée…

Articles similaires

Commentaires 1

  1. Quelle chance d’avoir vu un perroquet noir !! Nous avons eu beau scruter ….impossible d’en voir un …. En tout cas , la vallée de mai nous a vraiment fait penser à Jurassik parc !

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.