Plongée à Malapascua : entre mythe et réalité

Bangka d’Evolution, Malapascua

En préparant notre voyage plongée aux Philippines, les mêmes noms de sites de plongée apparaissaient systématiquement dans toutes nos recherches. Malapascua en faisait partie. Cette toute petite île à distance raisonnable de Cebu est dans tous les récits de voyage, dans tous les retours d’expérience de plongeurs.

C’est qu’à Malapascua, on est sûrs de pouvoir observer un requin qu’on n’a pas forcément l’habitude de voir : le requin renard. Ce magnifique requin sorti tout droit d’un manga, avec ses grands yeux noirs, sa petite gueule, et sa longue queue, qui peut parfois mesurer la moitié de la taille de l’animal.

Nous avons donc décidé de nous arrêter 7 jours à Malapascua, en pensant nous en mettre plein les yeux, pour finir ce voyage en beauté.


Les plongées autour de Malapascua

Nous avons plongé avec Evolution. Dans l’ensemble nous avons été satisfaits de nos plongées avec eux. Ils organisent 5 à 6 plongées par jour (1 plongée matinale pour le requin renard, 2 le matin, 1 l’après-midi et 1 plongée mandarin ou de nuit). Les plongées prévues sont affichées sur un tableau et on décide de s’inscrire ou pas pour le lendemain. Le centre de plongée est très professionnel. On a seulement regretté de changer de guide tous les jours, voire parfois plusieurs fois par jour.

Sans y aller par quatre chemins, Malapascua niveau plongée nous a déçus. Nous sommes restés 1 semaine sur l’île mais 3 ou 4 jours auraient été largement suffisants.

Nous avons eu 3 « types » de plongée différents :

Les plongées locales, qui manquent cruellement de vie

On n’a franchement pas été emballés par la qualité des sites de plongée locaux. Ils manquent cruellement de vie, de couleur, de coraux.

On a fait notre première plongée sur Lapus 2. Ca a été la plongée la plus décevante de notre mois aux Philippines. Il n’y avait aucune vie, et la pire visibilité qu’on ait eu (5-6 mètres max). Les autres sites locaux sur lesquels nous avons plongé étaient un cran au-dessus de Lapus 2 (on a croisé un nombre assez incroyable d’hippocampes à Lapus Lapus, et Deep Slope nous a surpris avec une belle murène étoilée, un frog fish (poisson crapaud), des nudibranches…).

Light House est le site de plongée où l’on peut observer le poisson mandarin. Tellement beau mais tellement timide… Chapeau à Evolution qui nous a mené sur le site avant les autres centres de plongée. 30 minutes plus tard, les patates de corail étaient entourées d’un mur de bulles…

Chocolate Island est encore considéré comme un site de plongée local mais se situe un peu plus loin de Malapascua. L’eau s’éclaircit, les coraux sont plus nombreux, la vie revient…

Après des premières plongées assez décevantes, nous avons rapidement décidé de privilégier les sorties à la journée. Les plongées sont plus chères, mais les fonds sont d’une toute autre qualité.

Les sorties à la journée, Gato et Kalanggaman Island

Nous avons plongé à Gato Island et à Kalanggaman Island. Les plongées autour de Gato Island sont magnifiques. Cette formation rocheuse au milieu de nulle part possède une architecture sous-marine assez atypique : on peut passer d’un côté à un autre en traversant un large tunnel. Il y a de nombreuses cavités à explorer avec la torche et on a trouvé une biodiversité qu’on a vu nulle part autour de Malapascua. On a même surpris 2 requins à pointe blanche en train de se reposer sous un rocher (c’est un fait assez rare pour être relevé, puisque nous avons dû voir 5 requins en 50 plongées aux Philippines…).

Les 2 plongées que nous avons faites autour de l’île de Kalanggaman étaient très belles aussi. Ce sont des plongées sur tombant. Nous avons eu un léger courant, parfait pour nous faire dériver sans effort le long du mur de coraux. Beaucoup de vie, de belles couleurs… On a beaucoup aimé. Nous avons passé l’intervalle de surface amarré au bord de l’île, qui, avec son grand bras de sable blanc et son eau turquoise, a des sérieux airs des Maldives ! Le week-end, l’île est « prise d’assaut » par les Philippins qui se réunissent pour passer une journée sous les palmiers, en mangeant du poisson grillé.

Monad Shoal et le requin renard

Malapascua et le requin renard sont indissociables. C’est d’ailleurs grâce au requin renard que Malapascua s’est développée, d’un point de vue touristique. En tout cas, tous les centres de plongée de l’île proposent quotidiennement au moins 1 bateau vers Monad Shoal, LE site de plongée pour observer le requin renard. Ca en fait du monde… On peut voir de plus en plus de vidéos sur internet où on voit des rangées de plongeurs, installés à genoux, derrière une corde, à sagement attendre le passage du requin. Comme une usine à bulles. Il faut s’attendre à ce genre de plongée en venant plonger à Monad Shoal.

Nous avons eu la chance de partir à 4h30 au lieu de 5 heures du matin. Nous sommes arrivés les premiers sur le site. Notre super guide nous a fait plongé le long du mur, au lieu de nous installer derrière la corde. On a donc eu le site de plongée pour nous tous seuls pendant 30 minutes, et le requin renard est apparu devant nous plusieurs fois. La rencontre est clairement magique.

Dans l’ensemble, les conditions de plongée ont été moyennes. Sur les sites locaux, la visibilité n’a jamais été grandiose. La profondeur max était aux alentours des 25 mètres, et l’eau était entre 27° et 29° à 20 mètres.

Caisson hyperbare le plus proche

Le caisson hyperbare le plus proche est à Cebu. Avant de partir, c’est toujours mieux de s’assurer correctement pour la plongée ou de vérifier la date de renouvellement de son assurance plongée. DAN est un des organismes les plus connus pour l’assurance plongée. Exclusivement spécialisé dans la plongée, DAN est représenté dans le monde entier et les médecins qui portent assistance sont tous spécialistes des urgences liées à cette activité.

Notre hôtel : Evolution Beach & Dive Resort

Quand on part en voyage pour plonger, on essaie toujours de trouver un hôtel qui possède un centre de plongée au même endroit. C’est plus pratique au quotidien et ça évite les allers-retours le matin et le soir.


Booking.com

Nous avons pu trouver une chambre à Evolution, le centre avec lequel nous avions décidé de plonger pour la semaine. Pour 1900 PHP la nuit, nous avons eu une chambre Standard avec petit-déjeuner compris. La chambre est confortable, propre, et fonctionnelle, avec un petit coin rangement, une douche avec de la pression, et un balcon aménagé pour faire sécher les affaires. Seul bémol, nous avons vraiment souffert de la chaleur la nuit. Il n’y a pas un pet d’air autour du bâtiment. Nous ne sommes pas de grands amateurs de clim’ mais là elle aurait pu nous sauver quelques précieuses heures de sommeil !

Petit conseil à ceux qui doivent laver du linge, évitez de le faire à l’hôtel, c’est hors de prix. Nous avons toujours payé entre 150 et 200 PHP pour un sac de linge. Le même sac nous a coûté 600 PHP à l’hôtel.

Où manger à Malapascua ?

On a bien eu du mal à trouver où bien manger à Malapascua. De ce qu’on a pu entendre, et de ce qu’on a pu constater, très peu de restaurants proposent de la cuisine philippine dans les régions touristiques. La plupart des restaurants préfèrent servir de la cuisine occidentale, moyennement bien réalisée… Nous avons mangé au :

Ristorante Angelina

Un restaurant italien très bon, surtout en considérant qu’on soit à l’autre bout du monde.

Craic House

C’est le pub-restaurant d’Evolution. On y mange pas beaucoup pour cher, mais c’est bon. Cuisine de pub uniquement (burgers, etc).

Exotic Island Dive & Beach Resort

C’est le restaurant de l’hôtel du même nom, juste à côté d’Evolution. A première vue, c’est un restaurant très kitch, qui propose une carte aussi épaisse qu’un livre, et de la cuisine très, très internationale (ils servent de la soupe à l’oignon 🙂 ). On s’est assis un soir à la terrasse du restaurant, on en avait marre de la cuisine de pub de Craic House. Et puis finalement, on y a mangé quasi tous les soirs de la semaine. Sans être de la grande gastronomie, c’était bon à chaque fois, et assez raisonnable au niveau des prix.

Que faire et que voir à Malapascua ?

La majorité des personnes viennent à Malapascua pour plonger, il n’y a pas grand chose d’autre à y faire. L’île n’est pas grande et n’a pas vraiment d’intérêt. C’est sympa de s’y promener un après-midi, découvrir le village et croiser les habitants de l’île. Mais ça n’occupera sans doute pas vos journées si vous ne plongez pas.

Conseils

Il y a pas mal de moustiques sur l’île, n’oubliez pas votre répulsif.

Il n’y a aucun distributeur de billets à Malapascua. Prévoyez du cash, et de préférence des pesos philippins, pour éviter un taux de change désavantageux proposé par les quelques hôtels qui font du change.

Comment se rendre à Malapascua ?

Depuis Cebu, il faut aller jusqu’au port de Maya. Les 2 options les plus simples sont:

  • le taxi : 2500 PHP si vous êtes bons négociateurs, trajet de 3 heures
  • le bus : bus Ceres Liner , à prendre au terminal de bus Nord de Cebu, entre 160 PHP et 180 PHP, trajet de 5-6 heures.

Une fois au port de Maya, il faut prendre une bangka pour rejoindre l’île de Malapascua, en 30 à 45 minutes. Au port, soit vous arrivez en même temps qu’une dizaine ou une vingtaine d’autres personnes et vous pouvez alors monter dans une bangka « publique » pour à peine 100 PHP, soit vous vous retrouvez seuls et là vous avez 2 options: ou attendre qu’un bus viennent apporter suffisamment de personnes pour que les propriétaires des bangkas remplissent leur bateau et fassent la traversée (la fameuse bangka « publique ») ou vous acceptez de payer 1500 PHP et dans ce cas là vous partez immédiatement pour Malapascua, même si vous n’êtes que 2. Gardez en tête que tout est négociable mais n’espérez pas trop non plus 🙂

Dans tous les cas prévoyez d’arriver à Maya avant 16 heures. Passé une certaine heure, le tarif de la bangka augmente.

La plupart des centres de plongée de Malapascua donnent des informations très détaillées et proposent d’organiser les transferts, ce qui n’est pas une mauvaise idée si vous ne prévoyez pas de prendre le bus (auquel cas c’est beaucoup moins cher).

Et si c’était à refaire ?

Malapascua, c’est bien, mais pas pour une semaine. Voilà notre ressenti après 7 jours et 15 plongées. L’ambiance sur l’île est vraiment sympa, très tranquille, très « jeune ». C’est un petit microcosme super agréable. Mais nous avons trouvé les plongées vraiment un cran en-dessous de ce qu’on a pu voir dans le reste des Visayas.

Si c’était à refaire, nous serions restés 3 ou 4 jours pleins maximum.

Notre budget

  • Un repas nous a coûté en moyenne (boissons comprises, pour 2): 1000 PHP
  • Une nuit d’hôtel nous a coûté en moyenne : 1900 PHP
  • Une plongée nous a coûté en moyenne : 1400 PHP

Notre avis

Malapascua pour la plongée : ★★★✩✩
Malapascua pour les activités terrestres : ★✩✩✩✩

Articles similaires

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.