Statue de la Liberté, Quartier financier

Station de métro Wall Street Station

Il est difficile de visiter NYC sans faire un crochet par la Statue de la Liberté, et encore moins par le quartier financier, Wall Street, Ground Zero…

Souhaitant économiser un maximum de temps sur place, nous avons décidé d’acheter les tickets pour la Statue de la Liberté directement sur internet. C’est le même prix que sur place, soit $17 par personne. Si vous achetez sur internet, vous devrez choisir une date et une heure de passage, à laquelle vous vous présenterez aux contrôles de sécurité (du même style qu’à l’aéroport). Il semblerait que notre heure d’arrivée n’ai pas été vérifiée, mais dans la mesure où ce système sert à fluidifier les visites, il est préférable de se tenir à l’heure choisie lors de l’achat du ticket. Il y a environ 15 minutes de ferry par trajet, pendant lesquelles on a une superbe vue sur les buildings de Manhattan et sur la Statue de la Liberté.

Nous avons ensuite débarqué sur cette petite île, sur laquelle, à part le monument et quelques boutiques de souvenirs, il n’y a rien. On peut se promener à sa guise autour de la Statue, sans limite de temps. Il faut vraiment faire tout le tour de l’île, pour ne pas manquer la magnifique vue qu’on a sur Manhattan, sans 32 personnes à côté de vous qui vous poussent pour prendre des photos (comme c’est le cas dans le ferry). Si vous n’avez pas décidé de visiter la base de la Statue (même prix que l’accès basique, mais franchement pas d’un très grand intérêt), ni la couronne (là on passe à $20 par personne), comptez environ 1h30 sur place. C’est le temps qu’il nous a fallu pour prendre beaucoup (trop) de photos, mais aussi pour nous imprégner d’une ambiance toute particulière. Ce n’est pas tous les jours qu’on se retrouve aux pieds de la Statue de la Liberté…


Après cette petite virée « en mer », et puisque nous étions un jour de semaine, nous avons décidé d’aller manger au milieu des cols blancs, à Wall Street. Les restaurants là bas ne manquent pas, on trouve un peu de tout, certains voudront aller manger là où George Washington a prononcé son dernier discours à la fin du XVIIIème siècle, mais nous, pas vraiment friands d’histoire, avons décidé de s’asseoir en pleine rue pour déjeuner. Quelques pubs ont en effet installé des tables dans la rue, ce qui permet de manger à l’extérieur à Manhattan, fait assez rare pour être relevé! Nous nous sommes arrêtés au Dubliner où nous avons convenablement bien mangé pour un pub.

Nous avions prévu de visiter le Memorial du 11 Septembre à 15 heures. Nous avons donc fait notre petite balade digestive de Stone Street à Ground Zero en traversant le quartier financier, par la « vraie » rue Wall Street et le Stock Exchange. C’est assez impressionnant de voir comme cet endroit a été barricadé, de près comme de loin. On a du mal à s’imaginer que c’est dans cette immeuble et par ces gens là que le monde tourne comme il tourne…

Bref, notre balade continue et s’arrête au pied de Ground Zero, où une magnifique fresque commémorative pour les pompiers décédés lors des événements des tours jumelles orne l’un des murs de la caserne dont les hommes ont été les premiers arrivés sur le site.

La visite du mémorial est gratuite. Encore une fois afin de gagner du temps, nous avions réservé par internet (il vous est alors facturé une « taxe » de $2 par personne). Il faut choisir une heure de visite et renseigner ses nom et prénom puisque le billet que vous imprimez est nominatif. Il est également stipulé que l’on peut nous demander de montrer une carte d’identité à l’entrée. Dans notre cas, on aurait tout aussi bien pu ne rien réserver sur internet car il n’y avait aucune file d’attente, et personne n’a vérifié notre identité. A savoir que tout comme pour la Statue de la Liberté, vous serez soumis à un contrôle de sécurité… Après ce contrôle donc, vous arrivez sur le site du Mémorial. On ne savait pas trop à quoi s’attendre, car nous avions entendu plusieurs avis selon lesquels cette visite était malsaine, inutile et j’en passe. Personnellement, cette visite m’a marquée, on parvient à réaliser un tout petit peu plus ce qu’il s’est passé, et on ressent une très grande compassion pour les familles des victimes… Il est impossible de dire que la visite de Ground Zero est devenu incontournable lors d’une visite à NYC, mais elle peut servir à ramener les deux pieds sur terre aussi…

La visite n’a pas duré très longtemps, 45 minutes tout au plus, et nous sortons avec un peu de soulagement, l’ambiance y étant un peu lourde quand même…

Proche de Ground Zero, il y a cette petite église, Trinity Church, qui vaut le détour. On y trouve des tombes qui ont plus de 300 ans… un petit bijou au milieu de ces immeubles modernes… Elle rappelle que New York est un mélange de tout: d’époques, de cultures, de nationalités…

Nous avons d’ailleurs décidé de changer de côté de rive pour la fin de journée, et de traverser l’East River par le Brooklyn Bridge. Depuis le quartier du Mémorial, il assez rapide d’atteindre le Brookly Bridge à pied. Il faut en profiter pour passer par le Town Hall, bâtiment qui vaut quand même un coup d’oeil… La traversée du Brooklyn Bridge est assez longue, surtout quand vous avez déjà une demi-journée de marche derrière vous. Il faut compter environ 30 à 45 minutes (sans les arrêts photos!).

Une fois arrivés de l’autre côté, nous avons pris les escaliers à la fin du pont qui permettent de passer en dessous de la route et d’éviter de se retrouver dans la circulation. On a vite atteint un quartier beaucoup plus calme , où les lampadaires sont encore au gaz, et où les enfants peuvent s’amuser avec une vue magnifique… Nous nous sommes promenés autour de Cranberry Street, puis nous sommes descendus sur Brooklyn Bridge Park par le Squibb Park.

La vue sur Manhattan depuis le Brooklyn Bridge Park est tout simplement magnifique. Et le parc s’adonne vraiment à une pause détente… Un petit regret tout de même, un détail auquel nous n’avions vraiment pas pensé, c’est le soleil… La première fois que nous sommes allés dans ce parc, il était 11 heures du matin, la lumière donnait un reflet magnifique aux immeubles. En Septembre dernier, nous nous y sommes rendus en fin d’après-midi, vers les 17 heures… le soleil était donc beaucoup moins haut et nous avions un certain contre-jour, qui a pu peut être enlever une certaine clarté au panorama.

Comme justement la fin de la journée se faisait sentir, nous avons décidé de prendre le petit bateau ferry depuis le « Pier » jusqu’à la 34ème rue, pour ensuite rentrer à pied à notre hôtel, situé à Times Square.  Le voyage coûte $4 par personne, et dure environ 25 minutes. Ca a été une super idée. Déjà, parce que nous ne nous sommes pas retrouvés avec un troupeau de touristes, ce ferry étant principalement utilisé par les pendulaires. Ensuite, parce qu’il a permis de voir depuis l’East River (et du coup depuis un point de vue inédit) à la fois Manhattan, Brooklyn et même Long Island City. Bref, une balade que l’on recommande vraiment. En plus, en rentrant à l’hôtel par l’Est (c’est-à-dire dans le sens croissant à partir de la 1ère avenue), on a aussi vu un autre visage de New York, encore une fois unique, où l’on a pu voir des tranches de vie made in USA que nous ne pouvions voir que dans cette ville. On croirait tourner dans un film… C’est ça New York!!

Après cette journée sacrément chargée et un petit tour à l’hôtel rafraichissant, nous sommes allés manger dans notre petit bijou… une trouvaille à deux pas de Times Square où nous nous rendons à chaque fois que nous visitons New York, et plus d’une fois par séjour… Il faut se l’avouer, se restaurer correctement là-bas, pour tout Européen qui se respecte, n’est pas vraiment chose facile. On tombe vite dans la facilité qui se résume à manger un steack frites le midi et une pizza le soir. Sauf que continuer comme ça pendant 5 jours… on imagine facilement le résultat. On est donc fin fous quand on trouve une adresse comme le Saju Bistro. Décor à l’américaine, avec briques apparentes, mais carte « à la française »… à des prix tout à fait raisonnables. Il faut dire que ce restaurant se trouve à exactement 2 minutes à pied de Times Square. Et si vous êtes fatigués d’avoir parler toute la journée dans la langue de Shakespeare, avec un peu de chance, vous tomberez sur un serveur français…

Après un bon petit repas copieux (mais pas trop), et un dernier passage sur Times Square by night, une bonne nuit de sommeil s’impose pour une nouvelle journée de découverte…

Articles similaires

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.