6

Découverte du paradis au Kandolhu Maldives

L'île du Kandolhu aux Maldives

Cette année, nous avons cassé notre tirelire et sommes allés passer deux semaines à l’hôtel Kandolhu, dans l’atoll d’Ari, aux Maldives.

Pour ceux qui prendraient le train en route, nous avons commencé la plongée en novembre dernier. Ce fut comme une… révélation? Oui c’est sans doute le terme exact. Depuis, on préfère respirer sous l’eau que sur la terre ferme, et on a des étoiles dans les yeux en s’imaginant à la place des instructeurs qui partent en plongée avec nous.

Après des débuts aux Seychelles où la visibilité et la vie marine nous ont laissés un peu sur notre faim, nous sommes allés nous en prendre plein les yeux à Raja Ampat, en Papouasie. Un des plongeurs rencontrés là bas, qui avait plus de 5000 plongées au compteur, nous a dit en rigolant qu’on avait fait une très grande erreur en venant à Raja Ampat dès nos débuts, car il serait très difficile de trouver d’aussi jolis fonds marins ailleurs… Y aller deux fois par an, ça ne nous dérangerait pas si le voyage n’était pas aussi long! Par contre, il y a une destination que nous avions découvert à deux reprises en snorkeling uniquement, et qui nous avait donné envie d’apprendre à plonger, ce sont les Maldives!

C’est là bas que nous avons donc décidé de passer ces vacances de novembre.

Vol avec Emirates depuis Genève, escale à Dubai, puis arrivée à Malé sans encombre.

C’est la deuxième fois que nous partons avec nos équipements de plongée dans notre valise, avec le reste de nos vêtements. Le gros avantage, c’est qu’on ne se traîne pas un sac de plongée énorme en plus. Le gros inconvénient, c’est la limite de poids! Avec Emirates, aucun problème, la franchise est de 30 kgs. Mais dans l’hydravion entre Malé et l’île, par contre c’est 20 kgs, et c’est là que ça fait mal! Heureusement, l’excès de poids ne coûte pas un bras comme en Europe, chaque kilo supplémentaire est facturé 4 dollars, à régler en échange de la carte d’embarquement!

Aux Maldives, les plongées sont assez chères. Le prix de la plongée dépend de l’hôtel dans lequel on séjourne, mais il faut compter environ 100 CHF par plongée, sans louer d’équipement. Du coup, on s’est dit qu’on allait plonger qu’un jour sur deux, et qu’on allait prendre une jolie villa histoire d’être confortable les jours où on ne plongerait pas.

L’île du Kandolhu est minuscule (200 sur 150 mètres), on en fait le tour en moins de dix minutes. Du côté grand bleu, les « beach villas » – pendant notre séjour, le côté de l’île le plus venteux – et du côté lagon (et coucher de soleil),   les « duplex villas », les « jacuzzi beach villas » et les « ocean villas ».

Chaque côté de l’île a ses avantages et ses inconvénients. Quand je rageais depuis ma chaise longue à cause du vent qui n’arrêtait pas, j’étais bien contente d’être du côté du grand bleu lorsqu’un petit groupe de dauphins est passé juste au delà de la barrière de corail, situé à une vingtaine de mètres seulement de la plage. Le récif intérieur du Kandolhu est incroyable. Il fait quasiment tout le tour de l’île et on y croise à chaque fois trois ou quatre tortues qui résident sur le récif.

Côté hôtel, c’est un magnifique établissement, c’est indéniable. Les villas sont magnifiques, la plage parfaitement entretenue, le personnel très serviable et la cuisine très sympa.

Cependant, on l’a trouvé peut être un peu « too much ». Comme beaucoup d’îles hôtel aux Maldives, la valeur du « luxe » de l’hôtel semble dépasser la beauté du lieu et surtout de l’environnement naturel qui l’entoure. Cela fait certes partie du jeu quand on décide d’aller dans un hôtel comme le Kandolhu, mais on aimerait tellement trouver un hôtel qui mette en valeur davantage l’océan que la cave à vin dans la chambre.

On avait cru trouver notre bonheur avec le Mirihi, un hôtel sur une île également minuscule, mais qui paraît davantage tourné vers la plongée avec un forfait « plongées illimitées », mais en novembre dernier il était encore en rénovation, il n’a rouvert ses portes qu’en décembre.

Ce qui nous a particulièrement surpris (et déçu), c’est de voir la beauté des fonds marins et la façon dont l’industrie hôtelière l’exploite. En plus de la plongée qui coûte entre 50 et 60 USD, il faut ajouter le trajet en bateau, entre 15 et 25 USD. Et à tout ça, ne pas oublier d’ajouter les taxes, environ 22%! A ce prix là, on en attend des choses, sous l’eau 🙂

Malgré tout, nous avons beaucoup, beaucoup plus plongé que prévu! Et les raies manta étaient au rendez-vous… Entre autres!

Articles similaires

Commentaires 6

  1. J’ai fait une fois de la plongée… et j’ai un peu flippé ^^ Depuis, je ne suis plus si tentée mais en tout cas, les photos de paysage sont vraiment jolies 🙂

    1. Excuse nous pour notre réponse se tardive. Où avais tu plongé ? Il n’y a pas de mauvais plongeurs, il n’y a que des mauvais moniteurs! N’hésite pas à retenter l’expérience et cette fois en expliquant tes craintes au moniteur. Tu vas sûrement te rendre compte qu’il n’y a pas de quoi avoir peur 🙂

  2. moi j’ai toujours voulu faire de la plongée, je ne l’ai encore jamais faite et j’ai un peu … peur. C’est pourquoi je cherche un endroit à l’abri de tout danger pour mon initiation :p

    comme tu as visité pas mal de pays as-tu un endroit à me conseiller?

    merci 🙂

    1. Hello, merci pour ton commentaire. Tu pourrais déjà commencer par un baptême de plongée en eau peu profonde. Ça te permettra de te rendre compte que ce n’est pas si sorcier. Ce genre de baptêmes peut être fait n’importe où, il n’est pas nécessaire d’être dans un lieu particulier. De toute façon pour une initiation, ton centre de plongée ne risque pas de t’embarquer dans des endroits comportant des risques. Il est plus important de choisir un centre de plongée sérieux et professionnel plutôt qu’un lieu en particulier. Mais n’hésite pas à essayer car ça en vaut vraiment la peine. 😉

  3. Coucou les amis blogueurs ! Alors là, on doit vous dire que cet article il nous fait mal. On avait eu l’occasion de visiter Kandolhu, que nous avions trouvée magnifique !! Mais nous n’y avons pas séjourné… On est ravi de voir que vous, vous y êtes allés et 2 semaines en plus ! C’est juste génial ;o) Alors c’était vraiment aussi bien que ça ?

    1. Coucou les amis spécialistes des Maldives ! Le Kandolhu est un super hôtel, nos deux semaines se sont merveilleusement bien déroulées… si on fait abstraction des quelques jours où la pluie nous a tenu compagnie. Cela dit, l’un des nos meilleurs souvenirs aux Maldives a été notre séjour au Constance Halaveli sur pilotis qui était, à notre avis, bien au dessus. Mais vous pouvez ajouter, sans autre, le Kandolhu à vos prochaines destinations aux Maldives.

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.