Pulau Weh, l’option plongée pas cher en Indonésie

In Asie, Indonésie, Sumatra, Voyages by Anne-SophieLaisser un commentaire

Pulau Weh ne fait pas partie des destinations plongée les plus connues. La plupart d’entre nous ne savons même pas placer cette île sur la carte. Pourtant c’est, à notre avis, l’une des destinations offrant le meilleur rapport qualité-prix en terme de plongée, et de vacances “loin de tout”. Exactement ce qu’il nous fallait après une année de travail intense à Raja Ampat.

Quelle est la qualité des plongées à Pulau Weh, comment y aller, combien ça coûte ? Nous partageons toutes nos informations pratiques pour des vacances tranquilles au point le plus occidental de l’Indonésie.

Pulau Weh, kilomètre 0 de l’Indonésie

Pulau Weh est une petite île volcanique indonésienne située à à une trentaine de kilomètres de Banda Aceh, au nord ouest de Sumatra. Si le nom de Banda Aceh vous dit quelque chose, c’est que les médias en ont malheureusement beaucoup parlé en décembre 2004, lors du séisme et du tsunami qui a suivi. L’épicentre ne se trouvait qu’à une centaine de kilomètres. La région a été l’une plus durement touchées. Aujourd’hui, la ville s’est reconstruite, et a tenu à rendre hommage aux victimes du tsunami en érigeant un musée qu’il est possible de visiter.


Pulau Weh est situé au kilomètre 0 de l’Indonésie. C’est son point le plus occidental. Il existe d’ailleurs un monument sur l’île représentant ce « symbole » et on franchi le point en bateau quand on va sur certains sites de plongée.

L’île est recouverte de jungle dense, et les routes zigzaguent entre jungle et bord de mer. Sur la route menant à Gapang, depuis le port, on passe devant de nombreuses mosquées : la pratique de la religion est assidue sur l’île. Pas de bikini sur les plages, pas de vente d’alcool au comptoir ou dans les supérettes et pas de plongée le vendredi matin.

Sabang

Sabang est la ville principale de l’île mais à moins que vous ayez quelque chose à faire en particulier en ville vous passerez facilement à côté. Gapang et Iboih sont les deux villages où s’arrêtent les touristes. Si vous prévoyez de plonger, Gapang Beach est votre meilleure option : c’est là bas que vous trouverez la plupart des centres de plongée, qui proposent également des chambres confortables.

Gapang Beach

Gapang Beach est une longue plage en contrebas de la route. Il n’y a aucune circulation, uniquement quelques maisons de locaux, les dive centres et leur restaurant. C’est un petit havre de paix. Cela implique la location d’un scooter si vous prévoyez de bouger sur l’île entre les plongées. Pulau Weh est une île sauvage, parfaite pour déconnecter. Mais les amateurs de night life peuvent passer leur chemin sans regret, il n’y a pas grand chose pour eux à Pulau Weh.

Pulau Weh est « malaria free »

Petit détail qui a son importance: l’île a été officiellement décrétée “malaria free”. Il n’y a donc pas de risque d’attraper le paludisme en cas de piqûre. Mais les moustiques sont bien là !

Une destination plongée tout petit budget

Si Pulau Weh devient de plus en populaire pour la plongée, c’est parce qu’on y passe des vacances pas cher là où on peut potentiellement rencontrer de grands pélagiques. Là-bas, la mer  d’Andaman rencontre l’océan indien. Un brassage de nutriments qui apporte une vie sous-marine plus dense que dans d’autres parties du globe. C’est en tout cas ce qu’on a lu sur internet avant d’y aller plonger. Notre réalité, ce fut certes de jolies plongée, mais bien en-dessous des plongées que nous avons pu faire à Raja Ampat. Plus de détails dans notre partie consacrée à nos plongées à Pulau Weh.

Le budget logement ? 

Entre 200’000 Rp (moins de 15€) pour une chambre avec salle de bain partagée et 700’000 Rp (environ 40€) pour une chambre individuelle avec climatisation (tarifs approximatifs du Lumba Lumba Dive Centre où nous avons séjourné).

Le budget repas ?

Difficile de faire plus de 10€ par jour et par personne (environ 150’000 Rp).

Le budget plongée ? 

Moins de 10€ pour une plongée du bord (sans guide), et environ 25€ pour une plongée guidée avec sortie bateau (sans location d’équipement).

Pulau Weh est une destination plongée pour tous les niveaux. Les plongeurs avec de l’expérience peuvent prendre plaisir sur des sites avec des courants assez forts. Les débutants peuvent démarrer très doucement par une plongée depuis le bord. Pour les amateurs d’épave et plongeurs expérimentés, le Sophie Rickmers gise par 50 mètres de fond. Sa timonerie est à 37 mètres. Ce navire cargo a été volontairement coulé par les Hollandais en 1940 afin que les Allemands n’en prennent pas le contrôle. Le dive centre Lumba Lumba organise une sortie sur l’épave plusieurs fois par semaine. C’est une plongée profonde avec décompression – 2 bouteilles de 15L et un rappel poussé des procédures en plongée profonde et avec décompression.

Où plonger à Pulau Weh ?

La plupart des sites de plongée se trouvent au nord et à l’ouest de l’île, et les centres de plongée se concentrent à Gapang.

Notre expérience au Lumba Lumba Dive Centre

Nous avons plongé avec Lumba Lumba Dive Centre, où nous logions également. Une ambiance à la cool, mais une très bonne organisation et du très bon matériel.

Deux fois par semaine, le responsable du centre note sur un tableau les sites de plongée prévus pour les 3 prochains jours, avec 2 sorties bateau par jour, une à 9h30 et l’autre à 14h. Un sacré programme farniente pour nous plongeurs, plutôt habitués à partir plonger entre 7h30 et 8h !
Pour ceux qui désirent plonger plus dans la journée, il est possible de faire sur demande une troisième plongée dans l’après midi, et/ou une plongée sunset ou nuit (plongée du bord uniquement).
Chaque plongeur s’inscrit pour les plongées qu’il souhaite faire, et indique s’il veut plonger au Nitrox et/ou 15L.
Si vous souhaitez plonger sur un site en particulier, vous demandez, et ils font tout pour vous y emmener.

Tous les jours on change de guide, mais tous sont aussi bons les uns que les autres et connaissent les sites comme leur poche. Jim, l’un des guides instructeurs du centre, a fait quelques plongées avec nous et nous a vraiment chouchoutés. En sachant que nous étions instructeurs de plongée expérimentés, il nous a pris à part et nous à carrément fait plonger comme si nous étions en trip privé.

Nitrox ou pas Nitrox ?
Les plongées à Pulau Weh ne sont pas assez profondes pour que le Nitrox soit utile pour allonger son temps de fond. Surtout avec seulement 2 plongées par jour. Plonger au Nitrox là-bas n’est pour nous pas indispensable, mais c’est toujours un petit plus du côté sécurité. Mais il est en supplément.

Parlons-en du côté sécurité. Chaque bateau du Lumba Lumba est équipé d’oxygène à 100% et d’un téléphone. Pour le centre de soin le plus proche, il faut aller à Sabang, à une trentaine minutes de route depuis Gapang. Il faut s’attendre à des soins assez rudimentaires, nous sommes dans une partie de l’Indonésie qui n’est pas encore si développée que ça.

Nous vous conseillons donc de venir avec une trousse médicale assez fournie, et bien entendu, avec une assurance de plongée renouvelée.

Nous sommes assurés chez DAN depuis bientôt 10 ans. DAN est un organisme à but non lucratif qui vit grâce aux cotisations de ses membres. Divers Alert Network est spécialisé dans les accidents liés à la plongée, mène régulièrement des études pour améliorer la sécurité des plongeurs et assure une assistance téléphonique par des médecins spécialisés hyperbares. Si vous avez besoin de plus d’information à propos des assurances plongée, vous pouvez directement obtenir plus de détails sur le site de DAN.

Le vendredi matin, l’océan se repose

Petite spécificité propre à l’île de Pulau Weh, il est impossible de se baigner ou de plonger du jeudi 18h jusqu’au vendredi à 14h. Certains associent cette pratique au fait que le vendredi soit le jour de repos des musulmans, d’autres l’associent à une croyance qui offrirait un jour de repos à l’océan. Tous les centres de plongée respectent cette règle, pas de plongée de nuit le jeudi, et pas de plongée le vendredi matin.

Que voit-on sous l’eau ?

En se renseignant avant notre voyage, nous avions lu qu’il est possible de voir des raies manta, des requins baleine, des mola mola…
Bon, pour nous, rien de tout ça. Mais on est bon joueur.

On a vu beaucoup, beaucoup de murènes ! Honnêtement, on en n’a jamais autant vu de notre vie. Et d’autant d’espèces différentes ! Sur le site de Batee Tokong (Moray Eel City), on en a vu au moins une bonne cinquantaine. Murène aux yeux blancs, murène étoilée, murène géante, murène tachetée, murène léopard… Pulau Weh nous a offert une sacrée révision des espèces de murènes 🙂

Nous avons eu l’occasion de croiser à plusieurs reprises des bancs de raies mobula et de raies agiles. C’est toujours aussi magique de croiser leur route. Un spectacle qu’on n’avait pas eu la chance de voir à Raja Ampat, malgré une année à plonger là-bas !

Au delà des 2 ou 3 sites qui offrent à chaque fois une plongée géniale (Batee Tokong, Arus Balee, Canyon) nous avons trouvé les sites assez pauvre en vie. Les fonds marins sont surtout rocailleux, très peu de coraux. Et lorsqu’on voit des coraux mous ou des gorgones, les couleurs sont magnifiques mais les poissons sont aux abonnés absents.

Il est aussi possible de plonger autour d’une source d’eau chaude sous-marine. L’expérience est sympa, ce n’est pas tous les jours qu’on plonge dans un jacuzzi. La source est pleine de soufre, pensez à enlever vos bijoux en argent avant de plonger sur ce site si vous ne voulez pas qu’ils noircissent 😉

Comment se rendre à Pulau Weh ? Où loger ?

Aller à Pulau Weh

Par avion, direction Banda Aceh.
Une fois à Banda Aceh, il faut se rendre en taxi jusqu’au port d’Ulee Lhue. A la sortie de l’aéroport, des dizaines de chauffeurs de taxi attendent les touristes, impossible de se retrouver sans moyen de locomotion. Comptez 140’000 Rp et 45 minutes pour arriver au port.

Vous avez ensuite le choix entre le fast ferry et le slow ferry. Ils vont au même endroit, mais un met 3 heures quand l’autre met 45 minutes. Le premier coûte environ 30’000 Rp, le second environ 80’000 Rp, en fonction des classes. Les prix changent régulièrement, nous donnons ici seulement un ordre d’idée. Pour les horaires, le plus sage est de se renseigner auprès du centre de plongée ou de l’hôtel dans lequel vous avez prévu d’aller, ou de demander à quelqu’un à Banda Aceh. Le chauffeur de taxi pourra sûrement aider. Plusieurs traversées sont prévues quotidiennement.

Une fois arrivé à Pulau Weh, il n’y a plus qu’à se laisser happer par la foule de chauffeurs de taxi ou de becak, moto taxi de style side-car et d’en choisir un. Pour aller à Gapang, comptez environ 100’000 Rp pour 2 en becak, et 200’000 Rp pour un taxi. Les prix sont négociables, mais les chauffeurs savent bien que vous n’avez pas trop le choix que d’accepter leur prix si vous ne voulez pas vous retrouver coincé au port alors… Il faut compter environ 35 minutes de route pour arriver à la plage de Gapang.

Pour le retour vers Banda Aceh, le plus simple est d’organiser le transfert jusqu’au port de Pulau Weh avec votre hôtel / centre de plongée. Si votre vol part le matin, le plus judicieux est de prendre une nuit à Banda Aceh, les horaires des traversées n’étant pas forcément respectés, et les conditions de navigation étant imprévisibles. Notre vol pour Kuala Lumpur partait à 10h, nous avons suivi les conseils du Lumba Lumba et avons pris une nuit d’hôtel à Banda Aceh. Nous sommes restés à l’hôtel Grand Arabia, choisi par hasard sur booking.com. Hormis la jolie musique d’étage que vous pouvez entendre depuis votre lit, l’hôtel est très correct, et ils ont un rooftop super sympa où il est possible de grignoter.

Petite parenthèse (Culture)

Banda Aceh est, à notre connaissance, le seul point d’entrée pour se rendre à Pulau Weh. Et Banda Aceh applique la charia. Quelles sont les « conséquences » pour nous, touristes femmes, de passage ? Nous devons avoir les bras et les jambes couvertes, mais il n’est pas nécessaire de se couvrir la tête.

Un couple non marié peut-il réserver une seule chambre d’hôtel ? L’hôtel Grand Arabia ne nous a rien demandé lors du check-in, mais on a en effet vu sur les murs de l’hôtel un message indiquant que les couples non-mariés ne sont pas autorisés à utiliser la même chambre. Il semble cependant que cette règle ne s’applique pas aux touristes étrangers, ou en tout cas pas aux touristes étrangers non musulmans.

Se loger à Pulau Weh

La plupart des voyageurs s’arrêtent à Gapang ou à Iboih pour pouvoir profiter de la plage. L’offre d’hôtel n’est pas immense, et le standing est plutôt simple.

Gapang est la meilleure option pour ceux qui prévoient de plonger : c’est là que se concentrent les centres de plongée de l’île, et des centres comme Lumba Lumba ou Bubble Addict proposent différentes gammes de chambre.

Manger à Gapang

Nous avons joué les gros fainéants durant cette dizaine de jours et nous ne sommes pas sortis de Gapang. Nous ne pouvons pas donner d’info sur les restaurants ailleurs à Pulau Weh.

Le village de Gapang étant minuscule, l’offre de restaurants n’est pas énorme : quatre ou cinq restaurants, qui ne sont pas tous ouverts le soir. On a vite tourné en rond, mais on en a profité pour découvrir un type de service au restaurant totalement inédit pour nous : à Gapang, le premier jour, vous arrivez au restaurant, vous vous installez et vous attendez qu’on vienne vous apporter le menu. Vous attendez. Longtemps. Très longtemps. Vous ne voyez personne dans le restaurant. Et vous finissez par courir après le serveur qui vient poser les assiettes d’autres clients et qui repart déjà dans la direction opposée. Le lendemain, vous observez les autres clients, et vous faites comme eux : vous attrapez un menu qui traîne, le petit carnet et le stylo posés sur le comptoir, et vous notez votre commande. En fonction des jours, et de l’humeur des locaux, vous emmenez aussi votre commande en cuisine 🙂 Sacrément typique, et au-delà de tout ce qu’on a l’habitude de vivre. On adore. 

On y mange pour vraiment pas cher. Comptez 6€ par jour et par personne maximum, boisson comprise. Pour la bière fraîche, demandez au staff du centre de plongée, ils savent comment en avoir.

Quelle est la meilleure période pour plonger à Pulau Weh ?

Pendant la saison sèche, entre avril et octobre. La météo y est clémente, la visibilité meilleure et plus de vie sous l’eau qu’en saison humide. 
Nous y sommes allés tout fin octobre. Sur 10 jours nous avons eu une bonne moitié de notre séjour sous un ciel gris et pluvieux, et l’autre moitié sous un temps magnifique. La visibilité sous l’eau n’a jamais été grandiose, autour des 15 mètres.

Quelle est la température de l’eau ?
Entre 26 et 28 degrés. Nous avons plutôt eu une eau à 26-27 degrés, avec de fréquentes thermoclines jusqu’à 24 degrés… On a vraiment eu froid avec nos combinaisons 3 mm. La Sharkskin nous a vraiment sauvé la mise.

Ainsi s’achève cet article sur la plongée à Pulau Weh à travers notre expérience. Si vous voulez partager la vôtre, ou si vous avez des questions (auxquelles vous pensez qu’on peut avoir la réponse) n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Besoin d’inspiration ?

Vous n’êtes pas sûr que Pulau Weh soit la bonne destination pour vos vacances ? Jetez un oeil sur tous nos articles consacrés à la plongée en Indonésie, vous trouverez votre bonheur !

Bonnes bulles !

Leave a Comment