Prague

Une rue colorée de Prague

Prague fait partie des villes européennes très facilement accessibles par avion depuis Genève. En seulement 1h30 de vol, vous vous retrouvez dans un tout autre monde. En février 2013, nous avions quelques jours de vacances disponibles. Pas assez pour partir au soleil, mais assez pour partir tout court. Alors on a choisi Prague, et nous n’avons pas été déçus…

Une ville « envoûtante ». C’est le premier adjectif qui me vient à l’esprit quand je repense à Prague. Peut-être est-ce parce que nous l’avons visitée sous la neige. Bizarrement, à part quelques moments de solitude lorsque nous nous apercevions que nous avions 3 centimètres de neige sur nos bonnets, cette météo ne nous a pas déplu, ni empêchés de visiter la ville.


Notre hôtel, Moods hotel était situé à quelques minutes à pied du centre-ville, dans un quartier très calme. Cela nous a permis de rayonner en ville uniquement à pied, et de découvrir l’architecture unique de cette ville, surnommée « la ville aux mille tours et mille clochers ». Deux mots sur l’hôtel: situé à dix minutes de la Tour Poudrière à pied, c’est un établissement assez récent, très moderne et résolument design. La moyenne d’âge des employés comme des clients est d’environ 30 ans, ce qui donne une ambiance vraiment détendue au lieu.

Prague

Notre visite de la ville a commencé par le quartier Stare Mesto, qui concentre les endroits incontournables de Prague. Nous sommes donc passés sour la Tour Poudrière, qui tient son nom de son statut de dépôt de poudre à canon au XVIIème siècle.

Puis, comme tout bon touriste qui se respecte, nous sommes arrivés à la place de la Vieille-Ville, majestueuse, et à son horloge astronomique. A chaque heure pile, cette horloge réalisée au XVème siècle s’anime: un squelette tire sur une cordelette, renverse un sablier, et apparaissent un à un les douze apôtres. Une fois tous passés, les fenêtres se referment, et un coq annonce la mort imminente. Pas très joyeux tout ça, mais c’est un très joli spectacle.

Depuis cette place centrale, nous avons marché dans les rues environnantes au hasard de nos pas, sans but vraiment précis. Puis nous nous sommes retrouvés en face du pont emblématique de Prague: le Pont Charles.

Autant agréable à contempler qu’à traverser, ce pont vieux de plus de 600 ans nous emmène dans une autre époque, et la neige apporte sa pointe de magie au paysage…

Traverser le pont depuis le centre-ville permet de rejoindre la Vieille-Ville. La différence d’architecture et d’ambiance entre les deux côtés du pont est assez flagrante. Beaucoup moins commercialisée, ce côté de la Vltava est aussi plus calme. C’est par ces petites rues que nous nous sommes rendus au Château de Prague, dont l’entrée est gratuite. Il est possible de se promener librement dans toute l’enceinte du château. Cependant, l’accès à l’intérieur de la Cathédrale, la Cathédrale Saint-Guy, est payant.

Le tour de l’enceinte du château nous a pris environ 1 heure. Mais nous ne sommes pas de grands férus d’histoire. Pour le coup, je l’ai presque regretté, tant cet endroit semble regorger d’histoires mystérieuses.

Sur le chemin du retour, nous nous sommes attardés dans le quartier au pied du Pont Charles, où la vue qui nous était offerte était magnifique.

Si l’envie de faire du shopping vous titille quand même un peu, alors rendez-vous à la place Venceslas. La majorité des boutiques de prêt-à-porter se trouvent dans les rues qui bordent cette place. Rien de bien original à noter tout de même. Les boutiques sont les mêmes que chez nous, et la « place » est en fait bordée par une route où la circulation ne s’arrête pas. Ce n’est pas non plus l’endroit pour avoir une petite faim. Les prix des restaurants y sont bien trop gonflés. Nous nous sommes toute de mêmes arrêtés devant la statue qui se situe à l’extrémité sud de la place: le bon roi Venceslas, trônant fièrement devant le Musée national.

Nos coups de coeur

  • Nous avons particulièrement aimé le quartier Josefov, appelé aussi Quartier Juif, situé au Nord de la place de la Vieille-Ville. Non pas pour les boutiques de luxe qui ornent les trottoirs, mais pour son ambiance encore plus unique que chaque quartier de Prague peut avoir. Il y a beaucoup moins de touristes, et c’est un lieu idéal pour flâner le soir à la recherche d’une bonne adresse pour dîner.
  • Si le centre-ville historique de Prague est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, on ne peut pas en dire autant de sa cuisine. On s’en rend compte rapidement à l’heure du déjeuner ou du dîner. Il est très difficile de trouver un restaurant qui serve uniquement de la nourriture tchèque. La majorité des restaurants qui sont situés dans le quartier historique sont italiens.

Nous sommes tout de même tombés sur une très bonne adresse servant des plats tchèques: Klub Architektu. Ce restaurant, caché dans une cave à l’ambiance intimiste, se trouve proche de la Chapelle de Bethléem, toujours dans le quartier de la place de la Vieille-Ville. Très bonne escale pour une pause déjeuner.

Pour le dîner, et bien nous n’avons pas pu passer à côté d’une adresse italienne: le VinoDiVino. A deux pas de l’horloge astronomique, ce restaurant sert de très bons plats italiens, et dispose d’une très bonne carte de vins. Nous avons tellement aimé que nous y sommes retournés deux soirs de suite!

Après un bon dîner comme ça, rien de tel qu’une balade digestive sous les lumières de la belle Prague, toujours aussi envoûtante…

Quelques astuces

– Changer votre monnaie en couronne tchèque avant votre départ, ça vous évitera de perdre du temps sur place si vous n’y êtes que pour un weekend. La vie n’est pas chère à Prague, alors ne vous emballez pas non plus. Début 2014, 1 couronne tchèque (CZK) correspond à 0.045 CHF, ou 0.036€…

– Vous pouvez acheter vos tickets de bus directement dans l’aérogare une fois sortis avec vos bagages. Cela vous permet de demander des infos au guichet si besoin est, au lieu de demander au chauffeur qui ne parlera peut être pas anglais (et encore moins français). Comme on voulait se rendre au centre-ville, nous avons pris le billet Aller-Retour de l’Airport Express (60 CZK par personne et par trajet, c’est 2.5 CHF ou 2€). C’est beaucoup plus cher que de prendre le bus, qui coûte moitié moins. Et finalement pour le retour, nous avons pris un taxi depuis l’hôtel, quand même beaucoup plus pratique.

– N’hésitez pas à acheter un petit guide de voyage qui propose une visite de la ville en quelques jours. Il permet de faire un tour d’horizon de la ville sans trop s’égarer.

Malgré la météo capricieuse qui nous a fait découvrir Prague sous la neige, nous avons passé quelques jours merveilleux dans cette ville, que nous ne pouvons que recommander!

Articles similaires

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.