2

Quelques jours à Beyrouth

Temple d'une divinité à Beyrouth

Beyrouth, la capitale du Liban, n’est peut être pas la première ville à laquelle on pense lorsqu’on réfléchit où aller pour un weekend de trois ou quatre jours. C’est d’ailleurs dans le cadre d’un voyage professionnel que nous nous y sommes rendus en Octobre 2009. Comme ce voyage a été organisé sur mesure pour nous, nous n’avons eu qu’à suivre le mouvement !

Nous avons commencé par visiter les grottes Jeita (Jeita Grotto), qui se situent en dehors de la ville, à une petite heure de route. Formées à la Préhistoire, une des grottes se visite à pied, et l’autre en petit bateau. On déconnecte rapidement du monde extérieur, au milieu de ces roches magnifiquement éclairées. Malheureusement, pour préserver ce spectacle, les photos sont interdites. Il faut donc y aller pour le voir ! Ou faire un tour sur le site officiel de ce lieu unique.

Nous nous sommes ensuite rendus à Harissa, où est érigé un monument de la Vierge Marie (accessible en télécabine!), et où, surtout, nous avons une magnifique vue de la baie de Jounieh, à une vingtaine de kilomètres de Beyrouth.


Puis vint la visite de Byblos, situé à une quarantaine de kilomètres.

Une fois arrivés, on change totalement d’époque. Il faut dire que cette ville aurait été fondée 5000 ans avant J-C… On prend beaucoup de plaisir à se balader dans ces petites rues vieilles de quelques millénaires, et dans ce village de pêcheur situé au bord de la mer.

Les Libanais sont assez connus pour aimer la fête… Et ça n’a rien à voir avec nos bars et discothèques! Il est assez fréquent que la jeunesse de Beyrouth se rendent dans des « cabarets », mais rien à voir non plus avec le Moulin Rouge. Nous avons passé une soirée fantastique au Music Hall, où des artistes jouant de la musique locale se produisent. On aurait pu penser que ce genre d’endroit ne serait fréquenté que par des touristes. Et bien pas du tout, nous avons partagé la soirée avec beaucoup de locaux qui s’amusaient autant que nous sur ces musiques aux sons orientaux. La preuve que les jeunes peuvent encore s’amuser sur une autre musique que du Justin Bieber!

Le lendemain, nous avons visité une autre cité antique, beaucoup moins connue, mais pour nous beaucoup plus belle: Baalbek. Là on fait un bond dans la passé de quelques milliers d’années pour se retrouver au milieu de colonnes et de tombeaux érigés pour certains quelques centaines d’années avant J-C en l’honneur de Dieux connus de tous, comme Jupiter, Vénus et Bacchus.

On peut évoluer librement dans ces roches qui ont abrité plusieurs civilisations et on ne peut s’empêcher d’essayer d’imaginer à quoi ressemblait la ville à ces époques! Voici des images qui valent mieux qu’un long discours…

Retour au 21ème siècle peut avant midi, lorsque nous avons repris notre bus direction… un domaine viticole! Et oui, nous ne savions pas qu’on faisait du vin au Liban… Nous avons visité le Château Ksara, qui est davantage un domaine qu’un château. Situé dans la vallée de Bekaa, à une heure de Beyrouth,  on peut y visiter les caves et déguster le produit final. On y a mangé aussi, mais cela ne nous a pas laissé un souvenir impérissable.

Il faut compter environ une heure et demi de route pour rentrer à Beyrouth, où un bon dîner sera bien mérité. Le Karam Restaurant est une très bonne adresse, situé en plein centre ville, il permet de faire une petite balade digestive en cas de repas trop copieux!

Il faut dire que la cuisine libanaise est délicieuse! Surtout les galettes (de pain?) servies avec du houmous, quel régal! Vous ne pouvez de toute façon pas passer à Beyrouth sans en manger.

Nous avons terminé ces deux jours sur cette note gastronomique. Ce voyage nous aura permis de changer notre vision sur cette ville qui malgré les moments difficiles qu’elle traverse, reste un endroit rempli d’histoire avec un peuple à la fois généreux et serviable.

Au vu de l’actualité, nous ne pourrions rien vous conseiller de mieux que de vous rendre sur le site des affaires étrangères de votre pays pour consulter les recommandations actuelles avant de prévoir votre voyage.

Articles similaires

Commentaires 2

  1. Ah Baalbek, ça me rappelle furieusement Palmyre en Syrie. Normal, ça n’est pas très loin ! J’avoue rétrospectivement regretter de ne pas être allé au Liban quand j’étais en Syrie (c’était avant la guerre civile bien entendu) et mon chef qui est libanais n’oublie jamais de me rappeler cet oubli impardonnable évidemment 😉
    Et la ville de Beyrouth, tu as trouvé ça comment ? Plaisant ?

    1. Post
      Author

      C’est vrai que tu as loupé quelque chose 🙂 mais il n’est jamais trop tard! Nous avons vraiment aimé Beyrouth et aurions aimé découvrir un peu plus cette ville. Le fait de voir deux religions se côtoyer lui donne un aspect très singulier. Et les Libanais sont très accueillants, et aiment faire la fête! C’est une visite qu’on ne peut que recommander…en espérant que la situation là bas s’apaise au plus vite. A bientôt

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.