De Los Angeles à Las Vegas

En route sur la toue 66

A peine arrivés à Los Angeles il nous a fallu environ 20 minutes pour nous rendre à la marina de Redondo Beach, où nous passons notre première nuit de repos en compagnie de quelques otaries. Puis nous voilà partis pour Las Vegas, cheveux au vent dans notre magnifique Mustang (de location). Le périple s’annonce pittoresque car c’est la toute première fois que je conduis aux USA.

Au programme, 42° celsius, 268 milles et environ 5 heures pour les parcourir.

Nous nous rendons au nord-est de Los Angeles afin de prendre la « highway » 15. Et là, on se rend bien compte que nous sommes aux USA. Rien que pour traverser la ville nous mettons presque 2 heures, les gens sont calmes et disciplinés au volant, tout est différent du vieux continent. Nous sommes partis à 9h, il fait déjà plus de 25° celsius et la température ne cesse d’augmenter.


A mi-chemin, nous décidons de faire une petite pause à Barstow et trouvons un excellent diners (Denny’s) en plein milieu de la route principale de cette petite ville. Un vrai régal à l’américaine ! Pour les fans de la route 66, il y a aussi un musée qui peut être visité. Nous ne l’avons pas fait car je boudais !

Encore quelques heures de route dans les paysages changeants et désertiques, et nous apercevons au loin Las Vegas. Le cœur commence à s’emballer et nous voilà petit à petit au centre de la ville où tout, ou presque, est permis.

Tout est démesuré, les bâtiments, les limousines, les talons, les hôtels… Les rues sont pleines de monde malgré les 45°, et la circulation est tout sauf fluide. C’est une arrivée en fanfare, mais quel bonheur d’être là. Quelques rues plus loin, nous arrivons enfin à notre hôtel. Pour la première partie du séjour, nous avons opté pour le Mandarin Oriental de Las Vegas. Cet hôtel ne possède pas de casino, mais au moins nous échappons à la tentation de descendre en pleine nuit jouer quelques dollars. Par contre, il offre un excellent confort et se trouve situé en plein centre du Strip de Las Vegas.

Aussitôt les valises posées dans la chambre, notre vadrouille commence.

Notre balade s’est faite, au départ, essentiellement dehors. J’avoue que ne connaissant pas le lieu, je n’osais pas trop franchir les portes des casinos. Mais arrivant au « bout de la rue », il a bien fallu continuer notre promenade à l’intérieur. Nous avons donc franchi, sans savoir a quoi s’attendre, la porte du majestueux Caesar Palace. Quel spectacle grandiose s’offre à nous. Nous sommes à l’intérieur, la température est d’environ 25° et nous avons l’impression de nous trouver dans les rues de Rome. Les magasins sont magnifiques, les plus grandes marques y sont représentées. Autant dire que n’ayant pas gagné au casino, notre activité s’est essentiellement limitée à du « lèche-vitrine ». Les restaurants sont partout et tout le monde semble ébahi par le lieu.

Au détour d’une rue, nous nous retrouvons près d’une fontaine romaine, puis au détour d’une autre au coeur d’un spectacle de son, lumière et pyrotechnie, le tout dans une fontaine géante où coulent eau et feu !

Quelques minutes d’admiration plus tard, nous arrivons au coeur du « business » de Vegas, les bandit manchots et autres jeux de hasard peu probables de nous offrir les suites les plus luxueuses de cet hôtel. Ca bourdonne comme dans une ruche et c’est génial de voir l’excitation des gens rien que de penser qu’ils peuvent empocher les « jackpots ».

Bon, sortons de ce casino et allons diner.

Voilà quelque chose de compliqué à Las Vegas. Malgré qu’il y ait beaucoup de restaurants, ces derniers sont souvent pleins et des files se forment devant les établissements. Très à la mode aussi, les buffets des casinos, certes chers, mais où il y à de la nourriture a n’en plus finir.

Nous avons à chaque fois été déçus par la nourriture dans cette ville. La quantité est privilégiée et tous les restaurants ressemblent à des fast-foods. Mais il faut quand même noter un qui nous a particulièrement satisfaits, il se trouve dans le centre commercial du casino Planet Hollywood et s’appelle Oyster Bay Seafood. Les produits y étaient bons, frais et le service de qualité. Il y a aussi des restaurants étoilés, comme celui de Gordon Ramsay, Joel Robuchon ou Alain Ducasse, mais ils sont souvent hors budget.

Après le repas, les casinos se remplissent de femmes et d’hommes en tenue de soirée. On se croirait à Picadilly Circus à Londres. Les entrées de discothèques et des spectacles se remplissent de clients attendant l’autorisation du physionomiste pour y rentrer et faire la fête jusqu’au bout de la nuit.

Le matin, Las Vegas est calme. On peut y croiser quelques joggers dans des rues désertes où la chaleur annonce déjà la couleur. On profite alors pour sortir la Mustang du garage et aller au début du Strip se prendre en photo avec Elvis devant le mythique panneau de l’entrée de la ville.

Pendant la deuxième partie de notre séjour, nous sommes descendus au Venetian, un immense « hôtel-casino-restaurant-discothèque-salle de spectacle » qui est certes un bon hôtel mais pas du même niveau que le précédent. Il est très sympathique car tous les amusements sont à portée de main, mais cela ressemble plus à une bétaillère qu’à un hôtel « détente et tranquillité ».

Nous avons quand même profité de ses machines à sous et des balades le long du canal ou dans la « Piazza San Marco ».

Las Vegas est vraiment une immense ville qui ne dort jamais et dans laquelle il vous faut obligatoirement rester plus de trois jours. Malheureusement notre planning serré ne nous a permis que de rester trois jours et du coup nous avons l’impression d’être passés à côté de plein de choses.

En effet, nous regrettons de ne pas avoir été dans Downtown Vegas, de voir la mythique « Fremont Street » et son écran géant, de monter en haut de la tour du « Stratosphere Las Vegas »… Nous partons avec des regrets mains nous nous sentons dans l’obligation de revenir avec plus de temps et ainsi aller voir un spectacle, aller aux « pool parties » et pourquoi pas quelques discothèques.

Les trois jours à Las Vegas ont été un bon début et nous salivons à l’idée d’y revenir rapidement.

Articles similaires

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.