Thaïlande: découvrir la baie de Phang Nga en canoë

Baie de Phang Nga en Thaïlande

Lorsqu’on passe des vacances à Phuket, en Thaïlande, difficile de ne pas lorgner un peu plus au nord, dans la baie de Phang Nga pour aller admirer ces « îles champignons » magnifiques. Koh Tapu, l’île de James Bond, est un exemple d’île connue dans le monde entier! De plus en plus d’agences locales proposent des voyages d’une journée au milieu de la baie. Pendant nos vacances en Thaïlande en avril 2015, nous ne nous sommes pas contentés de visiter la baie de Phang Nga en bateau. Nous sommes rentrés au coeur de ces îles… en canoë!

Découvrir la baie de Phang Nga avec John Gray’s Sea Canoe

Vous l’aurez compris, nous nous sommes organisés en avance. Pour nous, pas de négociation avec les pêcheurs du coin à la dernière minute. Tripadvisor a été notre fidèle allié et nous a permis de trouver John Gray’s Sea Canoe, une agence locale qui organise des sorties dans la baie de Phang Nga et qui permet de visiter les grottes (« hong » en thaï) de certaines îles en canoë, loin du tourisme de masse.

Au lieu de venir vous chercher aux aurores et de vous retrouver au même endroit et au même moment que tous les autres bateaux, le chauffeur de John Gray’s Sea Canoe vient vers 11 heures. On peut donc déjà bien profiter de la matinée! Une heure de trajet plus tard depuis notre hôtel (Paresa Resort Phuket, vers la plage de Kamala) nous arrivons dans une petite boutique où il faut maintenant attendre l’arrivée des autres clients. La gérante du magasin saura trouver les mots pour faire craquer les acheteurs les plus compulsifs. Oui elle fait peur en disant qu’il y aura plein de moustiques et que si vous avez oublié votre répulsif elle a la solution, mais non, il n’y a pas de moustique, ni sur le bateau, ni sur le canoë, ni dans les grottes! Mais on pourra toujours lui faire plaisir en achetant de la crème solaire qu’on aura oublié à la chambre d’hôtel (sinon, c’est le look saumon fumé assuré, le soleil tape, surtout lorsqu’on passe sa journée sur l’eau!)

Bref, tout le monde est là, on peut embarquer! Nous sommes une trentaine à bord. C’est parti pour une bonne heure de bateau. On nous donne les consignes à respecter lors des sorties en canoë (c’est là l’une des forces de John Gray’s Sea Canoe par rapport à d’autres agences du coin: elle veut respecter l’environnement et la nature) et on nous présente le guide qui pagaiera pour nous toute la journée, pendant que nous, on profitera du paysage! Sur le canoë, on ne fume pas, on ne crie pas, on ne fait pas peur aux animaux. On reste à notre place quoi. Et après ces consignes expliquées, un copieux déjeuner est servi.

Une journée hors du temps, sur notre canoë, dans l’une des plus belles baies de Thaïlande

Au fil des minutes, le nombre d’îles autour de nous se multiplie. Le paysage devient de plus en plus mystique, incroyable. On se sent rentrer dans un autre monde. Puis le bateau ralentit et on s’approche d’une île en particulier. La hauteur et la masse du calcaire imposent le respect. Il est temps de mettre les canoës à l’eau. Les organisateurs ont pensé à tout, ils distribuent des sacs étanches, bien pratique pour y glisser l’appareil photo.

La journée sera rythmée par les balades en canoë et les découvertes des grottes, toutes plus belles et secrètes les unes que les autres. Certaines sont tout simplement inaccessibles pendant la marée haute. D’ailleurs, à plusieurs reprises il nous a fallu nous coucher sur le canoë histoire de passer sous la voûte de la grotte! Et à quelques détails près, nous avons trouvé notre propre île James Bond 🙂

Au moment du coucher du soleil (malheureusement caché derrière les falaises), nous avons fait une halte sur une petite île habitée uniquement par quelques macaques. Un couple avait décidé de passer la nuit ici, et il a fallu monter les tentes (non pas nous, les organisateurs). Cela a permis au reste des clients de nager un peu et de profiter du canoë sans le guide.

Puis nous avons mangé un très bon dîner thaï, avant que débute l’atelier bricolage! Nous avions vu dans la présentation de l’excursion qu’il était prévu de fabriquer une composition florale, mais nous ne savions pas trop ce que cela représentait, et nous avions peur de nous retrouver dans un atelier bricolage un peu gentillet… Et finalement, cela a réellement clôturé ce moment magique au milieu de la baie. Cette composition florale, c’est en fait une offrande, « kratong » en thaï. On fixe sur une section de tronc de bananier des feuilles de bananier, des fleurs, des bâtons d’encens, des bougies, et l’imagination n’a pas de limite.

Notre guide, en confectionnant le « kratong », nous a expliqué que c’était une tradition millénaire perpétuée tous les ans, en novembre, durant la nuit de pleine lune. Les Thaïlandais fabriquent ces offrandes et les lâchent sur un plan d’eau. Avec le « kratong » partent au loin toutes les énergies négatives accumulées au cours de l’année, et place est faite à l’optimisme et à la positivité.

Puis le bateau repart, et d’un regard sur ce paysage magnifique nous remercions Dame Nature de nous avoir prêté l’espace d’une journée un petit coin de la baie de Phang Nga…

Le coin pratique

Nous avons fait l’excursion « Hong by Starlight », mais d’autres excursions existent. Pour plus d’infos, se rendre directement sur le site de John Gray’s Sea Canoe.

– Prix: THB 3’950 /adulte; THB 1’975 /enfant soit CHF 110 / CHF 55 ou EUR 105 / EUR 52.50.

Beaucoup de commentaires indiquent que le prix est élevé par rapport à d’autres agences. Il faut simplement choisir entre qualité et « quantité ». Veillez à réserver sur le site internet assez en avance.

– Durée: départ vers 11h et retour vers 22h30.

– Le départ se fait depuis la Marina Ao Po.

– Un sac étanche est prêté gratuitement pour la journée.

– Le bateau ne va pas devant l’île dite de James Bond, située bien trop au nord.

Bon à savoir !

Pour la petite histoire, le nom John Gray’s Sea Canoe ne vient pas de nulle part. John Gray est un américain de 70 ans qui s’est rapidement rendu compte de l’état dans lequel l’Homme mettait la planète. Impliqué dans divers projets de protection de l’environnement, il a quitté Hawaï pour la Thaïlande, pays qu’il considérait comme un des plus menacés, et a commencé à parcourir les îles de la baie de Phang Nga en canoë. C’est comme ça qu’il a eu l’idée d’offrir à d’autres le spectacle qu’il pouvait admirer tous les jours, tout en inculquant ses valeurs de préservation de la nature. A une époque où la Thaïlande étouffe petit à petit sous le tourisme de masse et où l’argent prend le pas sur la qualité des prestations, John Gray a d’après nous réussi son pari.

Articles similaires

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.